L’École Doctorale des Sciences Pour l’Ingénieur (ED SPI), pilotée par l’Université Clermont Auvergne et associée à SIGMA et à IRSTEA, rassemble un potentiel de 80 enseignants-chercheurs habilités à diriger les recherches, 4 laboratoires d’accueil dont 3 UMR du CNRS pour environ 224 doctorants et 45 thèses soutenues annuellement.

L’ED SPI est sur le site clermontois un des acteurs essentiels de la cohérence et de la structuration du secteur des Sciences Pour l’Ingénieur. Ce secteur correspond à l’existence de formations universitaires du cycle ’Master’, des trois écoles d’ingénieurs locales (SIGMA, ISIMA, Polytech) et de deux IUT possédant des départements scientifiques.

La politique scientifique de l’ED SPI se fonde sur les politiques développées dans les laboratoires qui lui sont associés. Les laboratoires couvrent un champ disciplinaire vaste dans les 3 directions scientifiques suivantes :

  • Les Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (méthodes et systèmes de vision pour la robotique, composants et systèmes de la microélectronique et de l’optoélectronique et modélisations électro-magnétiques, informatique)
  • Le Génie Mécanique et le Génie Civil (modélisation de l’incertain, méthodologies de conception pour les machines, les structures et les ouvrages, relation entre modélisation et expérimentation)
  • Le Génie des Procédés Alimentaires (génie chimique et biologique)
Les travaux de recherche sont très souvent effectués en partenariat (20% des thèses ont des financements CIFRE) avec des organismes publics : IRSTEA, CEA, CNRS, DGA, INRA, INREST, ONERA, SNCF..., de grandes entreprises : Aerospatiale, Michelin, PSA, Renault, Siemens, EDF, France Telecom R&D, et des PME-PMI innovantes : Biobasic Environnement, Digital Design, ITMI, Ligeron SA, Logiroad, Sol Solutions...